Jan 05 2013

Le Futur du PFT


Le Futur de Trieste

Commence par le Passé de son Port

 

Le décision de doner vie au Comité PFT en décembre 2009 apres une convention organisé par l’« Assotiation Porto Franc International » qui traitait pour la n-emme fois le discur du ON NE PEU PAS (appliquer la loi) qui perdure maintenant dejà 56 ans pour le port, le ville et l’arriere pays de Trieste, c’est a dire

1) Pourquà le Port Franc de Trieste se trouve en conditions d’abbandon total ?

2) Pourquà l’actuele Autorité Portuaire est constitué selon les directives du Gouvernement italien ?

3) Pourquà le Port Franc n’esp pas geré comme prevu par l’ « Instrument » c’est a dire l »Annexe VIII du Traité de Paix avec l’Italie, d’apres lequel les cittoyens Triestins Originaires ont le legitime droit de preference pour gerer le port qui lui toujours apartenait ?

Apres cette convention se sont rétrouvé quelques partecipants de celui ci, c’est a dire cittoyens triestins de tout age, etnie et couleur politique auquels tient a coeur le futur du notre Port, en se possant la question simple : « Il doit tout de meme y avoir une menière pour faire fonctionner le Port de Trieste? »

Voir ci apres deux immages du Vieux Port de Trieste dans ces conditions actuelles!

 

Img3

 

Img2

 

Le resultat de cette rencontre était la decision de constituer le « ComitéPFT » qui est une association formé par ordinaires cittoyens triestins originaires qui ont les caracteristiques de pouvoir se vanter d’etre les uniques gestionqires legaux du Port Franc de Trieste.

Par la ssuite nous voulons illustrer a travers l’article 1 de la Constitution du ComitePFT comment les guerres et les mensonges ne paient pas en ne peuvent pas changer le cours de l’histoire, permetant les faits qui expliquent que le Port Franc de Trieste, qui est un teritoire dont la proprieté est de toutes le nations qui composent l’Organisation des Nations Unies, c’est a dire de aucune nation.

 

 

1. Préambule

Vu que:

1.1 en date du 10 janvier 1947 il a été voté par 11 nations et enregistré regulièrement auprès de l’Organisation des Nations Unies, le Port Franc de Trieste comme territoire extraterritoriale de quelconque nations du monde;

1.2 cette enregistration ne peu pas étre annulée car fait part du Traité de Paix avec l’Italie signé à Paris le 10 fevrier 1947;

1.3 l’enregistrement respecte en toute lettre la Charte des Nations Unies du 26 juin 1945 pour etre une nation membre de cette organisation du fait que aucun membre des 5 répresentants permanents du Conseil de Securité n’a voté contre;

1.4 le territoire du Port Franc de Trieste se trouve geographiquement dans le Centre de l’Europe et peu étre consideré legalement similaire au territoire du Quartier General des Nations Unies qui se trouve a New York du fait que les deux territoires ont leur propre constitution;

1.5 le Port Franc de Trieste est un port d’extrateritorialité de jure et de facto et le Territoire Libre de Trieste est lui aussi de jure zone internationale et que les ambideux sont déclré des zones démilitarisées et deffendues comme Protectorats des Nations Unies;

1.6 le port Franc ne peu pas etre consideré comme un Etablissement (organisme) d’Etat du Rerritoire Libre de Trieste car conformé et administré comme etat existant du fait qu’il possede tous le attributs d’une persone juridique et fonctionant en accord avec le conditions de l’ »Instrument » c’est a dire constitution du Port Franc est donc a considerer seulement incorporé dans l’état du Teritoire Libre de Trieste;

1.7 a établir des zones juridiques exlusives de quelconque ètat est incompatible avec la constitution du Territoire Libre de Trieste;

1.8 grace a la dimension teritoriale du Territore Libre de Trieste, au Port Franc est garantie le libre acces aux eaux internationales ;

1.9 le Piort de Trieste était dépuis 1719 une référence mondiale pour le trefic maritime et les interechanges cultureles;

1.10 l e Port Franc de Trieste a éte crée pour étre le port de toutes les nations adherents a l’ONU et princi^palement pour donner acces aux eaux internationales aux états centro-europeans sans accés àla mer;

1.11 la population multiethnique triestine originaire existe juriquement et de fait mais n’a jamais eut la possibilité de pouvoir s’exprimer démocratiquement et que cette population a le droit de la cittoyanité des Nations Unies (United Nation Nationals);

1.12 les cittoyens triestins originaires sont ceux qui etaient domiciliée le 10 juin 1940 dans l’area comprise entre les frontieres du Territoire Libre de Trieste et leurs enfants nait apres cette date, ou nait dans cette area apres cete date;

1.13 l’ » Intsrument pour le Port Franc » prevois un Directeur qui ne peu pas étre cittoyen italien ou yougoslave mais peu etre un cittoyen triestin originaire et que pour l’appareil administratif et d’emplois la preference doit etre donnée a l’embauche aux cittoyens triestins originaires du Territore Libre;

1.14 aux cittoyens du Territoire Libre de Trieste est interdit par l’Autorité italiènne de gerer ensemble dans la Commission Internationale le Port Franc de Trieste;

1.15 les cottoyens originaires triestins forment la « Présidence de la Commission Internationale » qui est appelée a veiller sur l’administration du Port Franc;

1.16 le Memorandum of Understanding du 05 octobre 1954 a été signé a Londres par 4 nations Italie inccluse et est a coonsiderer comme un accord de l’inaplicabilité temoraire de la constitution de l’état =du Territoire Libre de Trieste et du Port Franc de Trieste, ex l’Annexe VI, VII et VII du Traité de Paix avec l’Italie de 1947;

1.17 le Memorandum of Understanding prevoit la substitution du Gouvernement Militaire Alliée sous contrôle de l’ONU avec garantie de la securité du peuple triesti originaire et de la souverenité territoriale du Port Franc et du Territoire Libre (Annexe VII), avec une occupation militaire des états frontaliers, Italie et Yougoslavie, qui n’était pas autorisé par l’ONU;

1.18 telle occupation militaire italiènne et yougoslave du territore pouvait de quelque maniere étre justifié tout le temps que durée la « Guerre Froide »;

1.19 la « Guerre Froide » est finie conventionnellement en 1989 avec la chute du Mur de Berlin (réunification de l’Allemagne)

1.20 dépuis 1989 il n’y a aucun obstacle pour actualiser et gouverner le Territoire Libre et le Port Franc de Trieste avec une administration civile constituée par des cittoyens autichtones de nationalité triestine originaire;

1.21 dans le Memorandum of Understanding de Londre de 1954 l’Italie accepte d’administrer le territoire du Porto Libero de Trieste, ex Annexe VIII du Traité de Paix avec l’Italie de 1947 seulement pour ce qui concerne les prèmiers 20 des 26 articles de l’Instrument.

1.22 l’Italie depuis 1989, ne prenant pas en compte les derniers 6 articles, empeche de facto l’instalation de la Commission Internationale qui a la possibilité d’actualiser et ammender le meme « Instrument » a travers l’approbation par le Conseil de Securité;

1.23 que l’Italie a cause de la situation politique internationale (« Guerre Froide ») depuis 1954 jusqu’au 1989 n’a ps pu administrer de meniere legitime le Port Franc de Trieste mais que ceci ne prejudice que depuis 1989 et apres pouvait et devait regularisér comme prevue par l’ « Instrument » la situation légale et administrative du port;

1.24 l’actuelle Autorité Portuaire italienne en 2008 a bloquée avec application des lois dommaniales italiennes, un projet pour la modernisation du Port Franc accompagne d’un considerable financement international, seulement parce que le projet prevoyait l’application de la lois internationale en vigueur (Instrument);

1.25 le Jugement Historique emis par le Tribunal Administratif Regional du Lazio TAR no. 200902677 en date du 16,0302009 déclare que a partir de cette date entre en vigueur avec tous les effets la loi italiènne dans le territoir du Port Franc et par consequence annule juridiquement et de fait l’ANNEXE VIII et le TRAITE DE PAIS AVEC L’ITALIE ainsi que la plus totale souverenité internationale du territore , qui dure depuis 290 ans!;

1.26 ceci signifie négation que l’Italie a perdu la 2eme Guerre Mondiale dans laquelle elle avait actualisé le nettoyage èthnique principalement dans ce territoire;

1.27 une telle appropriation illegale du territoire internationnal peu etre consideré comme acte de guerre envers l’Organisation des Nations Unies c’est a dire contre tous les états signataires du Traité de Paix incluant le Teritoire Libre;

1.28 l’Autorité Portuaire italiènne déroutait et déroute encore aujourd’hui sistematiquement le trafie et les marchandises et personnes ver d’autres ports italiens et par consequence le Port Franc de Trieste aujourd’hui se trouve en état d’un total abbandon commercial et territorial;

1.29 l’Italie a violée dépuis 1954 tous le 26 Articles qui composent l’Annexe VIII c’est a dire l’Instrument pour la conduite et la constitution de létat international du Port Franc de Trieste;

1.30 En conclusion que:

le Memorandum d’Accord de Londre n’etait pas valide a vis-a-vis de la lois depuis la souscription le 5 octobre 1954 et par consequence aussi tous les accords concernant les état souverains du « Port Franc de Trieste » et «le « Territoire Libre de Trieste » stipulées bilaterallement par les administrations miolitaires et civiles italiènnes et yougoslaves, faits successivement a cette date doit etre consideré nuls et non avenus. De plus les « Préambules » ci-avant citées determinent que l’administration italienne peu etre consideré illegale et dangereuse pour le Port Franc de Trieste, en plus d’etre d’empechement eu gestionnaire legitime Triestin et International, de developer cet territore extrateritorial en forme equitable pour toutes les nations du monde, soit juridiquement soi du fait.

Vu les prémisses il semble claire qu’il doit y avoir un erreur de fond dans l’histoire recente de ces terres et a notre avis il est venu le moment a remedier a cet erreur, autrement le Port ne fonctionerà i dans un millions d’années.

Pour comprendre s’il est possible changer cette réalité (irréelle) nous avons evalué toutes les options et sommes arrivé à la conclusion qu’il n’est plus possible de laisser faire galoper les dissessions entre les differentes ètnies (italiene, slovène, croate, greque, serbe, hebreue, allemande, austriene, slovaque, thecque, russe etc.) qui vivent en ce territoire et non plus se refugier (s’èvader) des responsabilité de gérer le Treitoire Libre de Trieste et le Port Franc de Trieste de maniere légale comme prevu par les respectifs Statuts (voir Annexes VI et VIII) d’ou on peu conclure que les lois sont égales pour tous les cittoyens triestins et égales pour toutes les nations qui font part de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Pour changer l’état actuel insatisfaisant il existe seulement une voie, c’est a dire que les cittoyens triestins originaires prenent leur résponsabilité de gouverner leur propre territoire qui est composé de l’Etat Territoire Libre de Trieste et de l’Etat Port Franc de Trieste et que le Conseil de Sécurité des Nations Unies prenne ces propres résponsabilitées afin de garantir l’actualisation de ces deux Etats triestins comme prevu par le Statut en qualité de protecteur de ces Etats internationaux et démilitarisé.

A cet but le Comitet PFT c’est constitutionellemnt enregistré aupres de l’ONU comme association des Cittoyens des Nations Unies comme membre et unique ayant droit pour répresenter le Territore Libre de Trieste et le Port Franc de Trieste au nom des cottoyens triestins originaires du Territoire Libre de Trieste, avec la finalité de soummetre la problematique de ces deux États au Conseil de Sécurité et d’executér les solutions possibles.

De plus, le ComitetPFT en qualité de répresentat légal du Territoire Libre de Trieste qui forme la Présidence permanente de la « Commision Internationale » ex loi en vigueur, Annexe VIII, article 21.2, c’en pris la résponsabilité d’inviter les répresentants des nations qui composent la meme a prendre siège dans le Port Franc de Trieste dans le Magazzino 26 du Porto Vecchio (Vieux Port), pour mener ensemble la tache de l’actualisation du port.

En preatique, le ComitetPFT retiens que cette Corporation d’Etats soit une rischesse pour tous et pourtant demande démocratiquement l’actualisation du PFT et par consequence du PLT comme états internationax et souveraions. Les avantages de l’attualisation des lois en vigueur sera sans doute d’une grande importance pour la communité internationnale et pour nos cittoyens.

Ces avantages peuvent etre definies de maniere la plus simple somme suit:

1. Pour etre un territoire neutre et sure pour toutes les nations du monde pour des rencontres politiques, cultureles et commerciales.

2. Pour investissement internationaux afin d’initier la reconstruction et la construction du port de Trieste avec la possibilité d’extendre la juridiction du territoire extrateritorial de l’Etat PFT aussi sur le Port de Capodistria c’est a dire a créer un port concurentiel au niveau mondial.

3. pour la croissance economique et le develloppement du Teritoire Libre de Trieste et de l’Europe Centrale.

4. Pour la garantie d’abordage équitable pour tous le navires sans discrimination du pavillon, de cargement et déchargement des marchandises et personnes et prix pour les services portuaires.

5. Poue etre une ressource economiquedirecte pour l’Organisation des Nations Unies pour cofinancer les missions humanitaires qu’elle gere dans le monde.

6. Pour les postes de travail garanties par la loi avec la preference d’embauche pour tous le cittoyens triestins originaires c’est a dire un futur pour nos enfants.

7. Pour la possibilité des co-cittiyens expariées de rentrer en possesion des biens abbandonées en zone B ddu Territoire Libre de Trieste c’est a dire obtenir gustice.

8. Pour la possibilité de rentrée en patrie pour tous les cocittoyens, leurs enfants et petits enfants qui etait obligé a quiter le Territoire Libre de Trieste pendant lkes années de la Guerre Froide c’est a dire obtenir justice.

9. Pour une propre cittoyanité juridique et de fait avec des droits garanties par une propre Constitution.

10. Pour gerer démocratiquement la propre nation sans plus aucune imposition de quelconque Etat.

Cloturons cette presentation avec l’invitation a participer au ComitetPFT passivement, activement ou la supporter financierement du fait que la Corporation des Etats internationaux de Trieste existent legalement mais servent aussi des cittiyens qui la traduisent en réalite.

Avec le souhait que le(s) triestins et toutes lmes nations du monde se retouvent dans l’esprit du Comiter, celui-ci aurra la force de faire renaitre le port, le ville et le territoire libre, riche, souverain et international. Le ComiterPFT sommes nous tous.

Avec les plus cordiales salutations

Marcus DONATO

(le président)